Le Cercle algérianiste

 

Créé le 1er novembre 1973 par une dizaine de jeunes Pieds-Noirs désireux de faire survivre une province française disparue géographiquement mais toujours vivante dans un peuple d'un million d'âmes, une culture originale née au carrefour des différentes civilisations qui firent l'Algérie, une histoire, une langue en création, une façon d'être.

Cercle, car fondé sur la fraternité et solidarité, mais aussi soucieux de connaître, d'exprimer sa pensée.

Cercle, enfin, pour rassembler celles et ceux que l'Algérie continue de passionner par delà les divisions artificielles.

 

LogoCercle

 

Le Cercle algérianiste en chiffre :

 

-         8000 adhérents

-         40 cercles locaux

-         150 conférences organisées chaque année

-         Une revue avec 12 000 lecteurs

 

 

Le cercle c'est aussi :

 

- La revue : l'algérianiste.

- Les prix littéraires : chaque année le cercle remet deux prix (le Prix Littéraire Algérianiste - -- Jean Pomier et le Prix Universitaire Algérianiste)

- Le FIFAL : Festival International du Film Algérianiste

- Les conférences : 120 à 150 conférences par an dans toute la France

- Les expositions, un Ventre de Documentation et de la culture algérianiste, le musées de l-- - - L'Algérie française, le Théâtre Pied-Noir, etc..

 

 

Le Manifeste du Cercle algérianiste

 

Parce que nous aimions filialement la France qui nous avait aidés à transformer et à lui garder cette Algérie dont elle ne voulait plus maintenant.

Parce que nous avions vingt ans et que nous avions foi en la victoire, que nous étions forts dans les combats, triomphants et solidaires dans les revers, l'exil et les prisons ;

Maintenant que le temps a passé, que l'exil nous a dispersés, affaiblis, et avant que notre communauté ne se dissolve tout à fait.

Nous créons un Cercle,     

Pour protester contre l'histoire officielle de la présence française, telle que la présentent ceux-là mêmes qui nous ont acculés à l'exil ;

Pour approfondir notre connaissance du passé algérien afin de mieux connaître, redécouvrir l'originalité de la culture qui se faisait jour en Algérie, et pour diffuser l'oeuvre des écrivains algérianistes, dont le dernier prophète est Jean Pomier ;

Pour redonner une vigueur nouvelle à la Communauté « Algérie Française » ;
Pour retremper notre foi.

Nous créons un Cercle Algérianiste pour sauvegarder de l'oubli et du néant, le peu qui nous reste de notre passé magnifique et cruel.

Le Cercle Algérianiste, 1er novembre 1973

 


AccueilAccueil

Rechercher

Panier  

(vide)

Auteurs