Le blason de l’Algérie française - Carte postale

 

L'expression "Algérie française" devrait être suffisamment explicite en elle-même pour désigner les 132 années pendant lesquelles ce pays -qui n'existait pas avant 1830- fut un territoire français. Colonie d'abord, puis ensemble de départements français, ce qui serait aujourd'hui une région de France.

Cependant l'expression « Algérie française » ne fait pas partie des différentes appellations qui ont servi à désigner l'Algérie durant cette période. La  signification « Algérie du temps des Français » est attestée dans la littérature coloniale dès le XIXe siècle, mais devient vraiment usuelle après l'indépendance de l'Algérie, pour distinguer cette période des autres.

 

Pendant les années de guerre, et notamment après que De Gaulle opéra un brusque revirement dans sa politique algérienne et décida contre toute attente que ces départements deviendraient indépendants, "Algérie française" devint la façon de désigner le combat de ceux qui prirent les armes pour que l'Algérie reste une terre française. Du putsch des généraux en avril 1961 jusqu'au combat désespéré de l'OAS (Organisation Armée Secrète), être "Algérie française" signifiait être engagé pour la défense de cette terre française, contre la décision du chef de l'Etat mais aussi contre l'engagement pour l'indépendance des partis d'extrême gauche et en particulier du Parti communiste français.

L’expression « Algérie française » a alors été employée comme slogan politique, en particulier sous une forme télégraphique, trois brèves, deux longues (concerts de casseroles, concerts de klaxon), dans les dernières années de la guerre d'Algérie (1958-1962) .

 

Mais, la désinformation politique aidant, cette expression a progressivement pris une connotation péjorative et elle est aujourd'hui devenue presqu'une insulte dans la bouche ou sous la plume de ceux qui cherchent à stigmatiser les courants de la pensée française qui déplaisent aux maîtres penseurs. On entend des expressions comme « les nostalgiques de l’Algérie française », « être très Algérie française »…

Ainsi, mettent-ils pêle-mêle dans le même "sac à ordures" la lutte des Chouans et des Vendéens contre la terreur révolutionnaire, le régime de Vichy, la collaboration…et l'Algérie française ! Pour qui connaît un peu l'histoire, cet amalgame caricatural est une imposture. Ainsi, parmi les défenseurs de l'Algérie française, il y eût bon nombre d'anciens résistants, l'un des plus beaux exemples étant celui d'Hélie Denoix de Saint Marc. Souhaitons qu'après le temps des idéologues viendra enfin celui des vrais historiens qui sauront remettre les choses à leur place et rendre aux mots leur véritable sens.

 

Nos livres en lien avec le sujet:

 

Algérie, l'oeuvre française

Dis, c'était comment au temps de l'Algérie française?

Histoire de l'Algérie

Si l'Algérie française m'était contée


AccueilAccueil

Rechercher

Panier  

(vide)

Auteurs