Exode

Le poème du Cinquantenaire

Texte en vers écrit par Maurice Calmein et lu par des comédiens lors du congrès du Cercle algérianiste, le 28 janvier 2012 à Perpignan.

Plus de détails


4,00 € TTC

ATL037


Les premières lignes de ce poème de 5 pages:

 

EXODE:

 

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers,

Disait une chanson, il y a quelques années.

Cela parlait d’un autre drame de l’histoire

Car pour ce qui est du nôtre, on n’en parle nulle part.

Et pourtant sous un triste soleil de juillet,

Il y a cinquante ans, eux aussi… Ecoutez :

 

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers,

Qui arrivaient d’Oran, qui arrivaient d’Alger,

Qui avaient tout perdu, qui avaient tout quitté ;

Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers.

 

Oui, c’étaient des Français, on l’avait oublié ;

Pour la patrie, jadis, ils avaient combattu.

« C’est nous, les Africains

Qui revenons de loin… »

Mais cela, désormais, on n’en parlera plus.

Un seul espoir restait : l’accueil qu’on leur ferait ;

Celui-ci fut glacial pour les déracinés (...)

 

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

Maurice Calmein
Edition Atlantis

Rechercher

Panier  

(vide)

Auteurs