Armella, la dame blanche de Kabylie

Guerre d'Algérie, fin 1961. Dans un petit bled de Kabylie, la belle Armella, née des amours d'un colon maltais et d'une Berbère, tombe dans une embuscade FLN... Servi par une écriture atypique, ce livre oscille, pour notre bonheur et notre effroi, entre le réalisme cru et l'heroic fantasy.

Plus de détails


15,00 € TTC


Nous sommes en pleine guerre d'Algérie, fin 1961. Dans un petit bled de Kabylie, Elkseur, la belle Armella, née des amours d'un colon d'origine maltaise et d'une Berbère, tombe dans une embuscade FLN. Le jour de ses noces. Laissée pour morte, elle trouve la force de se traîner jusqu'au poste de garde avancé du village.
L'une des deux sentinelles, l'esprit bourré d'histoires de fantômes par son camarade de chouf, panique en voyant ce "spectre" blafard - Armella dans sa robe de mariée - et tire. 
À partir de là, l'histoire, qui a commencé comme un classique récit de guerre, bascule dans le conte fantastique. Avec, autour d'un cimetière où sont enterrés les ancêtres d'Armella, dont sa grand-mère réputée "sainte", une série de phénomènes paranormaux.
Avec un art consommé du suspense, l'auteur convoque tout un peuple souterrain de djinns, de revenants, de zombies. Le père d'Armella est bientôt embarqué, par son épouse, Natassadit, digne héritière de la "sainte" grand-mère, dans un monde parallèle où il risque de laisser sa raison et sa vie.
Servi par une écriture atypique, ce livre oscille, pour notre plus grand bonheur et notre effroi, entre le réalisme cru et l'heroic fantasy.

 

Décembre 2015, 114 pages.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

Abdelmadjid Adour
Atelier Fol'Fer

Rechercher

Panier  

(vide)

Auteurs