Flaubert: Roi de Carthage

À travers la très riche correspondance que Gustave Flaubert entretient avec ses amis, François Vicaire décortique la lente et douloureuse construction de ce royaume de Carthage...

Plus de détails


19,90 € TTC

MAG05


 

 Quelle tâche ! Quelle ambition ! Comment recréer un monde et une époque encore enfouis sous les sables pour en faire le roman d’exception qu’est devenu Salammbô ? À travers la très riche correspondance que Gustave Flaubert entretient avec ses amis, François Vicaire décortique la lente et douloureuse construction de ce royaume de Carthage dont la fille d’Hamilcar sera la souveraine. Pour mieux s’imprégner de l’étoffe de sa fatale héroïne et s’initier aux mystères de l’Antiquité, Flaubert est parti en Tunisie. Ce long et beau voyage au cœur du métier d’écrivain incite vivement à lire ou relire ce chef-d’œuvre qui aurait dû valoir à son auteur la couronne de « roi de Carthage ».

 

« Je m’occupe… d’un travail archéologique sur une des époques les plus inconnues de l’Antiquité, travail qui est la préparation d’un autre. Je vais écrire un roman dont l’action se passera trois siècles avant Jésus-Christ car j’éprouve le besoin de sortir du monde moderne où ma plume s’est trop trempée et qui d’ailleurs me fatigue autant à reproduire qu’il me dégoûte à voir… »

Gustave Flaubert,
Lettre à Marie-Sophie Leroyer de Chantepie, 1857.

 

Format 24x16cm, 142 pages.

Magellan et Cie, Novembre 2009.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

François Vicaire
Magellan et Cie

Rechercher

Panier  

(vide)

Auteurs